01 - Ombre jusqu'au bout
02 - Sucrée-Bullée
03 - Manifeste
04 - Décor sans elle
05 - Tabula Rasa
06 - Que la lune...
07 - Conversation (en duo avec Pauline Drand)
08 - Eaux futures
09 - Morphine et Sundae
 

Réalisé par Nicolas Dufournet au Mélodium Studio (hiver/printemps 2017)
Masterisé par Marc Denis au Studio de la Vierge (printemps 2017)
Paroles et musique de Jérémie Kiefer sauf « Décor sans elle » (musique de Jérémie Kiefer et Hocine Maarouf) et « Morphine et Sundae » (musique de Bertrand Betsch)
Arrangements par Bertrand Betsch, Nicolas Dufournet et Jérémie Kiefer...

avec les participations de Samuel Cajal, Salomé Perli, Pierre Burette, Lou Dessens,
Hocine Maarouf, Matthieu Lesénéchal, Garance Bauhain, Pauline Drand, Bertrand Betsch, Nicolas Dufournet
et une chorale constituée d'ami-e-s et d'enfants de Toulouse.

MANIFESTE

Allez, manifeste-toi lève-donc les poings boxe pour ton bien au plus près de moi à l'arrache, d'une seule droite tel Marvin Hagler, mène la danse, que tout le tapis tremble allez, aime toujours aime surtout manifeste allez, aime tout court aime en fou manifeste allez, facilite-toi au delà des coins n'encaisse plus rien esquive les coups bas à l'heure H que tout éclate à découvert, en plein cœur d'une France qui blanchît ses membres allez, aime toujours aime surtout manifeste allez, aime tout court aime en fou manifeste allez, revisite-toi enfonce tes mains chausse-les sans crainte laisse rougir tes doigts quitte ta cache et prends date la ville sera à l'honneur, une foule immense, sur la dalle qui flambe allez, aime toujours aime surtout manifeste allez, aime tout court aime en fou manifeste

BIOGRAPHIE

Après une vingtaine d’années d’expériences et d'errances musicales allant du grunge au hip-hop, KIEFER présentait en 2014 un premier EP solo, signé sur le label Les Imprudences, petite maison de disques d'Audrey et Bertrand Betsch. Un quatre titres oscillant entre chanson et folk, hors des sentiers battus. Avec “Manifeste”, son premier album à plus de quarante ans, notre banlieusard nous ouvre son carnet d'exil. Un exil loin de ce que Blessed Virgins nommait Du béton sans prières, loin du Terminus Galliéni, ancienne terre populaire de son enfance aujourd'hui exsangue.

Tel Renaud, Eddy Mitchell ou Lavilliers, KIEFER enrobe le réalisme d'images poétiques et douces, écrivant des chansons qui se regardent défilant au rythme saccadé de vies qui s'usent et s'épuisent.

C'est depuis sa campagne mancelle d’adoption, qu'il revoit Le thé au Harem d’Archimède (Mehdi Charef). Une fois. Mille fois. Film miroir de sa propre adolescence, vécue entre brutalité du quotidien, tendresse des amitiés et des amours naissantes, rage sans cause et prise de conscience.

C’est à cet ado d'alors qu’il décide de s’adresser en commençant à écrire les premières chansons de la série des trois albums à venir, et dont Manifeste est la première partie. Lui qui a pris son envol, décidant de transformer la colère en carburant, encourage cet adolescent, l'exhorte à croire en lui, en l’avenir. En la vie. Aux autres. A être ce Manifeste poétique plutôt que politique. Un acte d'Amour. Une trousse de secours !

Neuf titres et autant de manières d'interroger le sens de nos vies. Notre dignité sur Ombre Jusqu'au bout, cet hommage aux héros invisibles du quotidien, l'ambiguïté de nos amitiés sur Sucrée-Bullée ou encore la tendresse comme moteur dans une Conversation, interprétée en duo avec la délicate Pauline Drand.

Dans cet album aux sonorités électro-folk, Manifeste, titre éponyme et central, détonne. Seul morceau enregistré sans guitare, il évolue autour de son refrain fédérateur et simple à la manière du Mano Solo d'International Sha la la. Articulé autour de son chœur d'enfants, il finit par nous posséder par la magie d'un riff électro entêtant.

C’est à Bertrand Betsch que Kiefer a confié les premières maquettes de Manifeste, en lui laissant une liberté totale sur les premiers arrangements. Ainsi, la guitare folk est reléguée au second plan, au profit des claviers, violons et des percus, donnant des sonorités jazz, world, rock… Les samples de Kiefer issus de sons du quotidien (train, cour d’école…) insufflent l’idée que tout est musique et beauté dès que l'on tend l’oreille et accepte de se laisser emporter.

La cohérence du tout est finalement assurée par le travail de Nicolas Dufournet (Mélodium Studio, Montreuil). En ajoutant des instruments acoustiques, voire vintages, des sonorités influencées par la Blaxploitation (Marvin Gaye, Gil Scott-Heron), il donne à ce disque une patine particulière et intemporelle hors des tics de l'époque.

On retrouvera cette même équipe pour les deux autres volets à venir de cette trilogie : Exode et Racines à paraître.

Stéphanie Berrebi

CLIPS

EAUX FUTURES

On s'fait du chagrin mais on ne fait pas le poids serait-ce une tombe là dans notre estomac tous les devoirs au bout du compte ça gène mais on ne partage pas on se souvient mais on sait rien de ça nos ultimes bombes résiduelles au choix tout est trop tard nous dit l'abdomen et on ne s'excuse pas dit-on détruire à nos amis doit-on mentir à nos amis on se voit moins mais on s'en lavent les doigts viennent les matins où on ne se relève pas toute une foire où nos masques se démènent d'où on n'se dégage pas dit-on détruire à nos amis doit-on mentir à nos amis on n'veut faire qu'un mais on s'embrasse déjà et fourbe soit-elle l'épaule ne se facture pas tout nous porte vers ce vieux rire de haine mais on n'en rajoute pas dit-on détruire à nos amis doit-on mentir à nos amis dit-on détruire à nos amis doit-on mentir à nos amis dit-on détruire à nos amis

MUSIQUE

K I E F E R - Manifeste

PHOTOS

© : Sébastien Pillault

DOSSIER PHOTOS :    Téléchargeable

INFOS

DISCOGRAPHIE :
EP « Rose » (4 titres) / autoproduction - 2014
LP « Manifeste » (9 titres) / Les Imprudences - 2017


CONCERTS :
Une trentaine de dates dont : 1ère partie d'Olivia Ruiz, 1ère partie de Demi-Mondaine, « Le Mans Cité Chanson », Dates avec France Bleu Maine, Caravane Bulle, Les 3 Baudets, 1ère partie d'Askehoug (Sénas et Bagnolet), soirée Francofans, ...

AUTRES :
Reprise de « La chanson du loubard » pour le site Tatatssin – 2014
Parolier pour un projet mené par Nicolas Dufournet – 2017

EP « Rose » (4 titres) 2014


CONTACT

LABEL / Les Imprudences // Audrey Betsch :   

Editions / Management // Alex Monville - La Couveuse :   

Promo / Presse // Virginie Simonnel :    

DOSSIER BIO et INFOS « Manifeste » :    Téléchargeable